Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Lauréats de l'appel d'offre Plateformes d'Observation LabEx COTE

Découvrez les quatre projets sélectionnés par le comité de direction du LabEx COTE qui seront soutenus dans le cadre de l'appel d'offre Plateformes d'Observation en cliquant sur "lire la suite".

SOARC/SOMLIT - Haute Fréquence : Serice d'Observation du Bassin d'Arcachon/Service d'Observation en Milieu Littoral (UMR EPOC)

Le Service d'Observation du Bassin d'Arcachon (SOARC) est une déconvolution locale du Service d'Observation en Milieu Littoral (SOMLIT : http://somlit.epoc.u-bordeaux1.fr/fr/), labellisé comme Service d'Observation par l'INSU (1996) et comme plateforme d'Observation par le LabEx COTE (2013). La PFO SOARC/SOMLIT s'intéresse, depuis 1997, au fonctionnement du Bassin d'Arcachon (une interface continent-océan) et à son évolution à long terme. La stratégie d'échantillonnage actuelle, bimensuelle, ne permet pas de prendre en compte des phénomènes impulsionnels souvent intenses pouvant avoir une forte influence sur le fonctionnement des écosystèmes littoraux. L'objectif du présent projet est de mettre en place un suivi Haute Fréquence sur un cortège de paramètres restreint (température, salinité, turbidité, fluorescence) en complément du suivi actuel basse fréquence sur un large cortège (16 paramètres physiques, physico-chimiques, biogéochimiques et biologiques). Les données de la PFO SOARC/SOMLIT sont acquises sous démarche qualité (système qualité SOMLIT inspiré de la norme ISO 17025) et sont disponibles à partir du site web SOMLIT. Il en sera de même pour les données Haute Fréquence. Les données Haute Fréquence seront potentiellement utilisées par les différentes équipes du LabEx COET étudiant le Bassin d'Arcachon (ECOBIOC, METHYS, EA, LPTC, LER IFREMER), la cellule GEO-TRANSFERT et les acteurs socio-économiques (CRC, SIBA).

PINELINE : Développement d’une base de données relative aux micro-variations radiales du tronc de pin maritime associées aux variations environnementales (UMR BIOGECO)

Le projet PINELINE est une plateforme « Base de données » pour stocker et rendre facilement accessible des données de phénotypage haut débit de micro-variation radiale et des données environnementales, pour des populations de pin maritime. Ces données de phénotypage, liées au statut hydrique de l’arbre, sont utilisées depuis 2011 par des généticiens de BIOGECO comme indicateur de la réponse des arbres aux contraintes abiotiques.  Elles  sont  enregistrées  sur  le  terrain  toutes  les  5  minutes  grâce  à  des dendromètres électroniques fixés aux arbres, parallèlement aux variables environnementales (humidité  du  sol,  hauteur  de  la  nappe,  température, rayonnement incident) enregistrées à la même fréquence.

Notre projet PINELINE a deux objectifs principaux : i/ la construction d’une base de données spécifiquement dédiée à ce type de données phénotypiques et environnementales à haut-débit, ii/ permettre son accessibilité à la communauté scientifique grâce à une interface adaptée. PINELINE participera aussi au maintien des dispositifs de suivi au champ, mis en place dans le cadre d’autres projets terminé (projet FEDER Abiogen) ou en cours (projet région Fortius, projet ANR WUETree). PINELINE sera conçu pour être interopérable avec d’autres bases de données existantes comme Pinus Portal pour les données génétiques (https://w3.pierroton.inra.fr/PinusPortal/). Cette plateforme constituera un outil à la fois pour les chercheurs de l’unité BIOGECO et du Labex COTE, mais aussi pour des chercheurs extérieurs au niveau national ou international dont les thématiques de recherches concernent l’adaptation des arbres aux changements climatiques (réseau européen STReESS COST Action : http://streess-cost.eu/).

ResIntBio : Projet OASYS : Observatoire d’AgrosSystèmes viticoles « bas intrants » (UMR SAVE)

La plate-forme ResIntBio, implantée depuis 2011 sur le site INRA de la Grande Ferrade a pour objectif d’évaluer les performances d’agrosystèmes viticoles faiblement consommateurs d’intrants et d’en documenter le fonctionnement. Elle permet, grâce un dispositif expérimental randomisé de comparer 3 systèmes tranchés en matière de recours aux pesticides (i) système conventionnel (utilisation de pesticides organiques) (ii) système biologique (utilisation de pesticides inorganiques) (iii) système sans utilisation de pesticides. L’évaluation multicritères est réalisée à l’aide d’indicateurs agronomiques (qualité et quantité de production, évolution des bioagresseurs, fonctionnement des plantes), économiques (temps de travaux, coûts) et environnementaux (consommation de pesticides, carburants).

L’objectif du présent projet est de compléter cet observatoire en y intégrant des données concernant le transfert des pesticides organiques et inorganiques (cuivre) dans les milieux (sol, air, nappe phréatique). Cet observatoire fait partie du réseau national Dephy-Expe ; il est ouvert à tout projet destiné à évaluer l’impact de la réduction de l’usage des pesticides sur l’agrosystème viticole.

VitAdapt : observatoire de l’évolution de la phénologie de la vigne dans un contexte de changement climatique (UMR EGFV)

VitAdaptestune plateforme de phénotypage de la vigne qui vise à étudier l’effet du climat et du génotype sur la phénologie, les composantes du rendement et de la composition du raisin. Elle a été installée en 2009 sur le campus de l’INRA Grande Ferrade. Son originalité réside dans le fait que tous les facteurs potentiels de variation de la phénologie et du développement des fruitssont parfaitement maîtrisés. En effet, le dispositif(Figure 1) comprend 52 génotypes plantés sur un porte-greffe unique, avec 5 répétitions de 10 souches, ce qui permet de faire abstraction d’une éventuelle variabilité du sol à l’intérieur de la parcelle. L’itinéraire technique est par ailleurs parfaitement contrôlé. De ce fait, les seuls facteurs de variabilité sont le génotype et les conditions climatiques de l’année.Cette plateforme est ouverte aux chercheurs du LabEx COTE. Parmi ses objectifs fondamentaux, le dispositif génère des données qui permettent d’améliorer les modèles de phénologie et les modèles de maturation du fruit. Parmi les objectifs plus appliqués, on peut citer la récolte de données sur un grand nombre de variétés qui permettent d’utiliser la diversité génétique de la vigne comme levier d’adaptation à un climat changeant.


Dernière mise à jour vendredi 06 mars 2015


HAUT