Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Appel à projets 2015 PEPS interdisciplinaire - Nouveaux modèles : la biodiversité pour explorer de nouveaux mécanismes biologiques et biochimiques ExoMod

le 29 janvier 2015

Suite au succès rencontré par l’appel à projets PEPS ExoMod en 2014, et afin de poursuivre la structuration des communautés autour de la question des modèles issus de la biodiversité, le CNRS soutiendra en 2015 cette initiative interdisciplinaire au travers de deux actions:

- Les journées de restitution des actions soutenues en 2014, ouvertes à toute la communauté, organisées les Lundi 9 et Mardi 10 février 2015 (CNRS, Paris)

- Un second appel à projets

Pour en savoir plus et télécharger le descriptif de l'appel à projets, cliquez sur "lire la suite".

Contexte de l’appel à projet
Il est intéressant de faire le constat que 95% des données obtenues à partir des modèles animaux en recherche biomédicale sont issues de modèles murins en raison de leur facilité d’élevage et de l’effort considérable investi dans les développements majeurs d’outils de biologie moléculaire ciblés sur ces espèces.
Au cours de la dernière décennie, de nombreuses données ont montré que les modèles classiques (rongeurs, Arabidopsis, …) présentent toutefois des biais et limites importants liés à leur biologie même et donc à leur histoire évolutive. De plus en plus de découvertes originales sont effectuées sur des espèces, dites exotiques, présentant des stratégies uniques de survie grâce à des adaptations
originales. Le nombre d’espèces modèles potentiellement intéressantes est considérable, chacune ayant des spécificités biologiques et biochimiques permettant de répondre à une question particulière.
La biodiversité offre donc un réservoir unique de découvertes potentielles de nouveaux mécanismes biologiques et biochimiques. La compréhension approfondie de ces mécanismes permet d’envisager
l’identification de nouvelles molécules et/ou voies de régulations métaboliques qui peuvent avoir un intérêt fondamental ou s’inscrire dans une perspective d’applications thérapeutiques ou de traitements préventifs. . Ces mécanismes peuvent également inspirer la conception de nouvelles molécules par approches biomimétiques.
L’objectif de cet appel à projets est de rassembler des communautés autour de la question des modèles issus de la biodiversité afin de susciter de nouvelles interactions permettant l’identification
et la caractérisation des mécanismes allant du phénotype à la molécule.


Périmètres des actions éligibles
. Explorer la biodiversité, réaliser des observations originales (terrain/labo) pour identifier de
nouveaux modèles
. identifier de nouveaux mécanismes
. phénotyper de nouveaux organismes


Les projets devront s’inscrire au niveau de l’une ou l’autre de ces étapes, et présenter un caractère d’originalité et de rupture. Les projets devront reposer sur une approche intégrative (i.e. du trait
d’histoire de vie à la fonction au gène). Il s'agira de Projets Exploratoires Premier Soutien (PEPS), projets de recherche émergents, qui doivent associer des chercheurs de disciplines différentes, à
l’interface de la biologie, de l’écologie/environnement, et de la chimie.

Le réseau de chercheurs peut être soit local, soit national, mais la notion de travail en réseau multicompétences,
multi-disciplines est primordiale. Cet appel est ouvert aux chercheurs, aux enseignants-chercheurs et aux ingénieurs, quel que soit leur institut de rattachement principal. Le projet collaboratif doit comprendre au moins une unité de recherche qui relève du CNRS (UPR, UMR…).


Mots-clés
biologie intégrative & biodiversité – écophysiologie évolutive – modèles – biomolécules – voies de
biosynthèse – modélisation

Modalités
En raison de leur caractère exploratoire, les projets déposés peuvent proposer un plan d’actions de deux ans. A l’issue de la première année le comité scientifique, au vu des recherches mises en oeuvre
présentées lors d’une journée de restitution organisée au premier trimestre 2016, pourra prolonger le soutien financier du projet si les contraintes budgétaires le permettent.
Le financement de l’année 1 sera de l’ordre de 20.000 €. La mise en place des crédits des projets acceptés sera très rapide et leur consommation devra respecter la contrainte annuelle de dépenses des crédits d’Etat, aucune dérogation ne pourra être accordée. Les frais de personnels type CDD bourse doctorale ainsi que les indemnités de stages ne pourront pas être financés sur ces crédits.
Le porteur devra obtenir l’accord de son directeur de laboratoire pour déposer le projet. Le contenu du projet doit être en accord avec la stratégie scientifique des laboratoires impliqués. Les crédits alloués au projet seront versés à l’unité de rattachement du porteur ; Il devra gérer les crédits du projet pour l’ensemble de la collaboration et s’engage à fournir un rapport scientifique et financier du projet au terme de l’année de financement (fin décembre 2015). Les porteurs devront également participer aux actions d’animation et d’échanges qui seront organisées dans le cadre du PEPS (journées de restitution notamment).

---

Le formulaire de candidature est disponible à l'URL :
http://www.cnrs.fr/mi/spip.php?article623
Le dossier complet ne doit pas dépasser 6 pages et être en format pdf ou word.
Le formulaire complété doit être obligatoirement déposé par le porteur du projet sur l’application SIGAP: https://sigap.cnrs.fr/sigap/web/connexion.php
Date limite de dépôt des projets est fixée au 29 janvier 2015 à minuit.
Pour obtenir des informations : Stéphane Blanc (stephane.blanc@cnrs-dir.fr)(responsable
scientifique du PEPS)
Mission pour l'interdisciplinarité : mi.contact@cnrs.fr


Dernière mise à jour lundi 05 janvier 2015


HAUT