Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Offre de thèse Cifre Danone Research/UMR 5805-EPOC

Thématique de recherche : Mieux comprendre et anticiper le risque lié aux micropolluants émergents pour les eaux souterraines.

Le projet de recherche qui est proposé dans le cadre de cette thèse, s'appuie sur le double constat que les ressources en eau souterraines subissent une pression anthropique croissante au niveau mondial et que le développement d'instruments d'analyse de plus en plus puissants, a donné lieu ces dernières années à la publication de travaux faisant état de la détection au niveau de la nano trace de plusieurs familles de polluants organiques dans ces eaux.

Pour en savoir plus, télécharger la fiche de poste complète et postuler, cliquez sur "lire la suite".

Le 1er volet de ce projet consiste à comprendre l'origine de certains composés qui peuvent atteindre les eaux souterraines, au travers de la mise en œuvre de méthodes d'analyse ultra-traces (LC-MS-MS ou GC-MS-MS), après optimisation ou développement de ces méthodes par rapport aux matrices analysées et aux niveaux de quantification recherchés. Un focus particulier sera fait sur (i) les pesticides et leurs métabolites, dont il est nécessaire de connaître, parmi le millier de molécules utilisées dans le monde, les plus pertinentes à rechercher en fonction de leur stabilité et leur usage dans les zones géographiques d'intérêt; (ii) les molécules pouvant être apportées par l'eau de pluie, qui constitue la principale recharge des aquifères souterrains. Il s'agit de qualifier et quantifier la charge en micropolluants émergents de l'eau de pluie, en fonction des activités anthropiques et leur saisonnalité dans les zones géographiques d'intérêt. Ceci permettra d'estimer le risque potentiel pour les eaux souterraines.

Le 2ème volet vise à développer un dispositif de type échantillonneur passif, de manière à pouvoir détecter une contamination de manière fine et fiable. Le dispositif doit être simple à mettre en œuvre sur le terrain et capable de faciliter la détection de molécules appartenant à différentes classes avec des propriétés physico-chimiques différentes. Il doit pouvoir être transporté sans risques de contamination jusqu'au laboratoire pour extraction et analyse.

?Descriptif du poste : Le doctorant devra dans un 1er temps réaliser une étude bibliographique qui complètera les connaissances déjà acquises par l'entreprise et le laboratoire d'accueil. Suivra une phase de développement analytique pour disposer des méthodes nécessaires à l'analyse des molécules cible. Parallèlement sera organisée une campagne de prélèvements des eaux de pluie sur différents sites d'intérêt, dont la coordination sera sous la responsabilité du thésard, ainsi que la réalisation des analyses ultra-traces associées. La poursuite du travail sera focalisée sur la mise au point du dispositif d'échantillonnage passif, puis le test du dispositif sur des eaux modèle et des eaux réelles. Les avantages et inconvénients du dispositif seront identifiés par rapport à un échantillonnage classique par prélèvement d'eau. Le dispositif et son protocole optimisé pourra être déployé dans l'entreprise en collaboration avec l'équipe de son laboratoire central.

? Date de recrutement : Décembre 2014

? Adresse e-mail à laquelle le candidat doit envoyer sa candidature :

Lodovico.di-gioia@danone.com ; h.budzinski@epoc.u-bordeaux1.fr


Dernière mise à jour mercredi 25 juin 2014


HAUT