Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Séminaire EPOC : Justine Cruz

le 31 mars 2017 à 11h

Justine Cruz, postdoctorante à EPOC dans l'équipe LPTC, donnera un séminaire le vendredi 31 mars à 11 h.

Celui-ci se déroulera dans la salle de conférences du bâtiment A12 (3ème étage Est) et aura pour sujet : "Investigation des sources d'une large gamme de contaminants organiques dans le réseau d'assainissement de Bordeaux".

Résumé:

La contamination des eaux de surface par des micropolluants tels que les pesticides, les composés pharmaceutiques ou les métaux n'est aujourd'hui plus à démontrer. Etant donné l'importance de protéger la ressource en eau, leur présence est devenue un enjeu majeur de santé publique. Les effluents urbains comme les rejets de station de traitement des eaux usées ont été identifiés comme un vecteur important de contamination. Néanmoins, ces stations ne sont que le réceptacle de l'ensemble de la contamination anthropique, et comme elles n'ont pas été conçues pour traiter les micropolluants, une partie des composés ne sont pas totalement éliminés. Si améliorer les traitements des stations peut être une solution, il n'en reste pas moins important de comprendre la dynamique des polluants dans les réseaux d'assainissement afin de pouvoir remonter à leurs sources. C'est dans ce contexte que s'inscrivent les projets RESEAU et REGARD, dont l'objectif général est de remonter aux sources des micropolluants inorganiques et organiques dans les réseaux d'assainissement de Bordeaux. Cette étude a porté plus particulièrement sur l'étude des composés pharmaceutiques qui sont des molécules particulièrement emblématiques des eaux usées. Ainsi, des échantillons provenant d'effluents domestiques et hospitaliers ont été comparés à ceux qui arrivent en station de traitement des eaux usées afin d'en différencier les empreintes. De même, des échantillons provenant de la Jalle de Blanquefort, un affluent de la Garonne, ont été analysés. Enfin, des eaux d'exutoires pluviaux ont été caractérisés, ce qui est original puisqu'a priori les composés pharmaceutiques ne sont pas attendus dans les eaux pluviales.


Dernière mise à jour vendredi 24 mars 2017


HAUT