Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

Séminaire EPOC : Laura Fuster

03/03 : 11h

Laura Fuster, doctorante à EPOC dans l'équipe LPTC, donnera un séminaire le vendredi 3 mars à 11 h.

Elle se déroulera dans la salle de conférence du bâtiment A12 (3ème étage Est), et aura pour sujet : "Contamination et réactivité des composés organiques polaires dans l'environnement : Caractériser, identifier et prioriser".

Publié le jeudi 02 mars 2017

Résumé :

La qualité des eaux est impactée par les apports en contaminants résultant de différentes activités anthropiques. Parmi le panel de molécules utilisées couramment, les composés polaires (produits pharmaceutiques et de soin personnel, pesticides, hormones) font partis des molécules communément retrouvées. Même à faibles concentrations, certains composés peuvent engendrer : toxicité et activités biologiques (perturbation endocrine, génotoxicité). Du fait des intéractions potentielles entre ces molécules, la prise en compte de la présence de ces contaminants dans un mélange complexe en perpétuelle évolution est inévitable. En plus d'être présents en mélange, ces molécules subissent des phénomènes de dégradation (hydrolyse, biodégradation, photodégradation). Ainsi, la présence et le devenir d'une molécule sont dépendants de ses paramètres intrinsèques (log KOW, solubilité, pKa) mais également du milieu récepteur (matières en suspension, température, rayonnement solaire, micro-organismes). Ces processus peuvent conduire à la génération de produits de transformation qui sont encore trop peu pris en compte dans l'évaluation de la toxicité, alors qu'ils sont susceptibles d'occasionner des effets toxiques plus importants que les molécules mères. Du fait d'un manque de données sur la présence et la dégradation des contaminants, l'évaluation du risque environnemental reste peu fiable. De plus, l'impact écotoxicologique nécessite préalablement l'obtention d'une vision globale quant à la présence et au devenir de ces molécules mais aussi la mise en œuvre de techniques afin d'identifier de nouveaux produits de transformation mais surtout les molécules (mère ou produits de transformation) biologiquement préoccupantes.



HAUT