Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Séminaire TCEM

Le jeudi 27 juin 2013, Florian Delerue (Doctorant UMR TCEM) soutiendra sa thèse sur la "Dynamique de population d'une légumineuse du sous-bois de la forêt landaise (Ulex europaeus) dans le cadre de la sylviculture du pin maritime. Proposition d’un modèle conceptuel". Elle aura lieu dans l'amphithéâtre du Centre Inra - Villenave d’Ornon, à 9 h. Cliquez sur "Lire la suite" pour plus d'informations.

Dynamique de population d'une légumineuse du sous-bois de la forêt landaise (Ulex europaeus) dans le cadre de la sylviculture du pin maritime. Proposition d’un modèle conceptuel

La fixation symbiotique d'azote par l'ajonc d'Europe (Ulex europaeus) représente une source importante d'azote dans la forêt cultivée de pins maritimes des 'Landes de Gascogne'. Cette thèse a pour objectif la création d'un modèle conceptuel de dynamique de population de l'ajonc dans la région en vue de la prédiction du flux d'azote associé. Pour cela plusieurs étapes du cycle de vie de l'espèce ont été étudiées: la production et la prédation des graines, puis le recrutement de nouveaux individus depuis le stock de graines du sol.

Nos résultats suggèrent que le maintien de cette espèce héliophile à l'ombre de la canopée des pins est facilité par la diminution de l'allocation de ressources à la reproduction, lui permettant de maintenir sa croissance, et par la diminution de la prédation des graines. Par ailleurs, le recrutement de nouveaux ajoncs semble influencé par des facteurs écologiques identifiables (e.g. humidité du sol). Mais ces facteurs sont fortement variables dans l'espace et dans le temps, et aucun micro?habitat n'apparait comme plus favorable à la régénération de l'espèce.

Ces résultats sont intégrés à un modèle conceptuel, représentant les différentes étapes du cycle de vie de l'espèce, et l'impact des opérations sylvicoles sur ces étapes. Les connaissances issues de cette thèse pourraient aussi bénéficier à d'autres problématiques liées à l'espèce (e.g. c'est une espèce invasive dans de nombreuses régions du monde) et à la compréhension de l'écologie de la régénération des espèces ligneuses. En effet, l'allocation des ressources à la reproduction pourrait être plastique et permettre une réponse adaptative à un environnement changeant; et la variabilité spatiotemporelle de la régénération des ligneux pourrait reposer sur l'existence de niches écologiques de régénération définies dans l'espace écologique.

Mots clés : Dynamique de population, sous-bois, plantes ligneuses, modèle spatialement explicite, allocation à la reproduction, prédation avant la dispersion, niche de régénération.


Dernière mise à jour vendredi 07 juin 2013


HAUT