Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

Séminaire de Jean-Pierre Lagouarde (INRA-Ephyse)

le 23/05 de 15h à 16h

Le 23 Mai 2013, de 15 h à 16 h, aura lieu le séminaire de Jean-Pierre Lagouarde (Inra-Ephyse) : « Observations des surfaces depuis l'espace. Le projet de mission spatiale Mistigri dans l'infrarouge thermique : objectifs scientifiques et spécifications de mission ». Il se tiendra à la salle de réunion d'Ephyse à la Grande-Ferrade. Pour plus d’informations, cliquez sur « Lire la suite ».

Publié le lundi 22 avril 2013

MISTIGRI (MIcro Satellite for Thermal Infrared GRound surface Imaging) est un projet de mission dans l'infrarouge thermique développé par le CNES dont la particularité est de combiner une haute résolution spatiale (environ 50 m) avec une fréquence de revisite élevée (de 1 ou 2 jours). MISTIGRI comblerait ainsi un déficit de données existant aujourd'hui entre d'une part des systèmes offrant une revisite élevée (de 15 minutes avec les satellites géostationnaires à la journée avec les capteurs NOAA-AVHRR ou TERRA-AQUA/MODIS) mais avec une résolution spatiale au mieux kilométrique, et d'autre part les systèmes d'observation LANDSAT ou ASTER qui apportent une résolution inférieure à la centaine de mètres, mais avec des revisites supérieurs à 2 semaines inadaptées au suivi dynamique de la végétation et des flux énergétiques de surface. Les objectifs scientifiques de la mission MISTIGRI concernent :

  • le suivi de la biosphère continentale avec les applications à l'agriculture, à l'hydrologie et au changement climatique, 
  • le suivi du fonctionnement énergétique des milieux urbains,
  • le suivi des environnements côtiers et des eaux continentales,
  • des applications à la Terre Solide incluant en particulier la volcanologie.

Une phase A de définition a été menée au CNES en vue de préciser et consolider les spécifications de mission : revisite, résolution spatiale, bandes spectrales, heure de passage, etc. et une stratégie de mission basée sur le suivi d'un réseau de sites expérimentaux répartis sur tout le globe définie. Une architecture de mission (orbite, plateforme, instruments) a été proposée et sa faisabilité démontrée. Les perspectives de réalisation de la mission dans le contexte spatial actuel seront enfin évoquées.



HAUT