Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

Soutenance de thèse, UMR BioGeCo

21/06 : 13h30

François Hubert (doctorant UMR BioGeCo) soutiendra sa thèse le vendredi 21 juin 2013. Elle porte sur les "Reconstructions phylogénétiques du genre Quercus à partir de séquences du génome nucléaire et chloroplastique" et aura lieu à 13 h 30 dans l'amphithéâtre de l'Inra de la Grande Ferrade, Villenave d'Ornon. Cliquez sur "Lire la suite" pour plus d'informations.

Publié le lundi 10 juin 2013

Le genre Quercus comprend plus de 500 espèces et est réparti sur l’ensemble de l’hémisphère nord. La phylogénie du genre, faite à ce jour à partir d’un nombre très limité de marqueurs nucléaires, n’était pas résolue. Des incertitudes demeuraient au niveau des nœuds profonds où ont divergé les principaux groupes taxonomiques aujourd’hui reconnus. L’objectif de cette thèse était d’explorer de manière plus exhaustive les ressources génomiques nucléaires et chloroplastiques pour affiner la phylogénie du genre. Les travaux sont basés sur les séquences de six gènes nucléaires et de l’ensemble du génome chloroplastique. Ces travaux confirment le caractère diffus du signal phylogénétique et le gain de résolution obtenu par l’adjonction de séquences nouvelles. Ils confirment également la subdivision du genre en six groupes infragénériques (Cyclobalanopsis, Ilex, Cerris, Lobatae, Quercus s.s. et Protobalanus), dont les relations phylogénétiques ont été précisées, même si certaines irrésolutions persistent. La thèse met très clairement en évidence l’empreinte phylogéographique dans le génome chloroplastique au niveau du genre et de sa distribution mondiale. Le signal phylogéographique chloroplastique ajouté à la phylogénie nucléaire permet d’échafauder un scénario biogéographique de diversification du genre. Ce scénario devra être corroboré par des apports d’autres disciplines (paléontologie et géologie historique).



HAUT