Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Thomas Fort, doctorant COTE à BioGeCo, soutient sa thèse le 22 novembre 2016

le 22 novembre 2016

Thomas Fort, l'un des quatre premiers doctorants financés par le LabEx COTE, soutiendra sa thèse le mardi 22 novembre 2016 au matin salle de l'Airial à l'INRA de Cestas-Pierroton. Intitulée "Effet du paysage sur la structure des communautés fongiques foliaires", la thèse de Thomas est au coeur du projet Flux.com, porté par Cécile Robin de l'UMR BioGeCO en partenariat avec unités SAVE et ISPA et sélectionné à l'AAP recherche 2012 du LabEx COTE. Pour en savoir plus, retrouvez le résumé de la thèse de Thomas en cliquant sur lire la suite ou redécouvrez son portrait en cliquant sur ce lien.

Les feuilles he?bergent une grande diversite? de micro-organismes. Parmi les facteurs responsables de la structuration des communaute?s microbiennes foliaires, l’effet du processus de dispersion reste peu e?tudie?. Les structures paysage?res telles que les lisie?res ou l’he?te?roge?ne?ite? du paysage influencent la migration et la dispersion de nombreuses espe?ces de macro-organismes, mais l’effet de tels facteurs sur la composition des communaute?s microbiennes foliaires n’a jamais e?te? teste?.

Nous faisons l’hypothe?se que les parcelles forestie?res sont une source de champignons foliaires pour les vignes adjacentes. Nous avons compare? les communaute?s fongique foliaires et ae?riennes de la vigne et des fore?ts adjacentes au cours d’une saison de ve?ge?tation, teste? l’effet d’une lisie?re forestie?re sur ces communaute?s et e?value? l’effet de la composition du paysage sur ces communaute?s. Les communaute?s fongiques ont e?te? caracte?rise?es par me?tabarcoding.

Les communaute?s fongiques foliaires viticoles et forestie?res divergent au cours de la saison. Ni la distance a? la lisie?re, ni la proportion de fore?t dans le paysage n’affectent les communaute?s foliaires de la vigne, mais les communaute?s ae?riennes diffe?rent en fonction de la distance a? la lisie?re forestie?re. Ces re?sultats sugge?rent que la dispersion ne joue qu’un ro?le mineur dans la structure des communaute?s fongiques foliaires. De nombreuses pressions de se?lection telles que les pratiques agricoles semblent en revanche avoir un effet fort sur ces communaute?s. Des e?tudes supple?mentaires sont ne?cessaires pour ve?rifier la contribution relative de ces pressions de se?lection, ainsi que le potentiel service de re?gulation fourni aux cultures par la fore?t.

Mots cle?s : Bioae?rosols, Dispersion, E?cologie microbienne, Lisie?res, Me?tabarcoding, Mosai?que paysage?re, Phyllosphe?re, Se?lection. 


Dernière mise à jour mercredi 12 octobre 2016


HAUT