Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

MOMBASAR

MOdelling Mechanistic BioAccumulation of organic contaminants in the food web of Solea solea in the Gironde estuARy (projet porté par Pierre Labadie de l'équipe LPTC (UMR EPOC) en partenariat avec Irstea et Ifremer).

Dans le contexte des changements globaux, les activités anthropiques exercent diverses pressions sur les écosystèmes, parmi lesquelles la pression chimique. Cette dernière se manifeste notamment par l’introduction dans l’environnement de nombreux composés organiques de synthèse, qui peuvent présenter un risque d’impact écotoxicologique. MOMBASAR s’inscrit ainsi dans la continuité d’un projet plus global visant à contribuer à la connaissance de l’écodynamique des xénobiotiques dans les écosystèmes aquatiques.

L’objectif général de MOMBASAR est de modéliser la bioaccumulation de deux familles de contaminants organiques halogénés persistants dans l’environnement, tels que les acides perfluorés (PFC) et les polychlorobiphényles (PCB), dans le réseau trophique de l’estuaire de la Gironde. Les travaux se focaliseront sur une espèce d’intérêt halieutique majeur pour les pêcheries du Golfe de Gascogne : la sole Solea solea.

MOMBASAR propose ainsi de développer un modèle mécaniste à base physiologique et décrivant les processus de bioaccumulation des PFC et des PCB dans le réseau trophique de S. solea. Le cadre de modélisation retenu associe des modèles classiques, décrivant la cinétique des contaminants à travers le réseau trophique, à un modèle de processus (DEB : Dynamic Energy Budget) permettant de caractériser la bioaccumulation à l’échelle de l’organisme pour la sole. Cette approche devrait apporter des
éléments de prédiction de la dynamique des contaminants dans le réseau trophique et de leur distribution tissulaire dans l’organisme de S. solea. Cette démarche permettra, ultérieurement, de prendre en compte l’effet des PFC et des PCB sur les réponses physiologiques (modèle DEB-Tox). In
fine, la combinaison de ces deux aspects contribuera à l’évaluation de la qualité de la nourricerie de
soles vis-à-vis de l’état de santé de la population.
Ce cadre de modélisation présente, en outre, la particularité d’intégrer l’influence de la variabilité
des facteurs environnementaux (température, densité de nourriture…) sur la dynamique de
bioaccumulation. Ceci pourrait permettre, à plus long terme, de simuler l’effet de changements environnementaux sur les processus mis en jeu.

Figure dans les rubriques
Projets soutenus en 2013


HAUT