Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Protolithes

Stèles et voyages des migrateurs amphihalins (porté par Françoise Daverat d’Irstea en partenariat avec l’IPREM LCABIE et Cap Sciences)

Dans la même inspiration que le poème GEANT gravé sur un otolithe de maigre, le projet vise réaliser une œuvre artistique, sous forme de poèmes gravés au laser, en lettres microscopiques sur des otolithes de poissons migrateurs et de présenter ces œuvres à un large public dans une exposition. Le projet artistique, appelé « Protolithe » s’appuie sur les outils, les principes et les résultats des programmes de recherche conjoints entre Irstea et LCABIE (Laboratoire de Chimie Analytique Bioinorganique et Environnement), utilisant les otolithes, os de l’oreille interne des poissons comme outil pour retracer rétrospectivement les migrations des poissons migrateurs amphihalins. Ces recherches ont besoin de référence spatiale des habitats utilisés par les poissons. « Protolithe » reprend ces principes en proposant une installation ponctuée de références spatiales, des « stèles », et de « chants » otolithes gravés de poèmes, lisibles sous microscope. Cette installation vise à constituer une exposition à destination d’un large public que ce soit dans des sites  de promotion des sciences (Cap Sciences, Conférences) ou bien des sites de promotion de l’art contemporain.

Figure dans les rubriques
2013


HAUT