Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

QUEST GIRONDE : Etat et devenir de l’estuaire de la Gironde – une actualisation des connaissances scientifiques

Partenaires : SMIDDEST - UMR EPOC - Irstea

Chargée de mission recrutée pour le projet : Maja Larsen

Les gestionnaires publics et privés de l’Estuaire (Commission Locale de l’Eau, SMIDDEST, Etat et ses Etablissements Publics (Agence de l’Eau Adour-Garonne, Conservatoire du Littoral, ONEMA…), Conseils généraux 33 et 17, Grand Port maritime de Bordeaux, EDF CNPE du Blayais…) ont besoin d’accéder facilement à la nature des travaux, recherches et études qui ont été menés sur le territoire, ou sont en cours d’élaboration, aux méthodologies employées, par qui, sur quelles zones, et aux principaux résultats. Ils ont également besoin d’être directement impliqués dans la préfiguration des programmes de recherche et dans la valorisation des résultats. Les questions soulevées dans le cadre du SAGE Estuaire nécessitent une collaboration forte entre les gestionnaires et les experts. Cette collaboration permettrait de cibler et d’optimiser les travaux à mener, dans une démarche de priorisation et d’optimisation des coûts. La Commission Locale de l’Eau du SAGE doit disposer d’outils d’aide à la décision s’appuyant directement sur les travaux de recherche menés sur l’Estuaire.

Les scientifiques et les experts ont, eux aussi, besoin de pouvoir accéder précisément à cette connaissance, afin d’aider à la mutualisation de moyens, de méthodologies et le cas échéant de données, dans le cadre du nécessaire développement des démarches intégrées. Cela pourrait également décupler la dynamique des travaux via les échanges d’information, le partage de retours d’expérience et l’intégration de problématiques communes.

Les structures professionnelles, les associations, le grand public, sont également de plus en plus intéressés pour connaître les travaux en cours et l’état de l’environnement, d’où la nécessité de vulgariser certains éléments.

Dans ce cadre, la mise en place d’une organisation collaborative de la recherche environnementale et d’une coordination avec les gestionnaires en Estuaire Gironde s’avère nécessaire. Cet objectif général est à inscrire dans la durée. La rédaction d’un état des lieux et d’un diagnostic partagé des enjeux environnementaux estuariens (mise à jour du Livre Blanc) constitue la première étape de la démarche, qui pourra ultérieurement servir dans le cadre de la révision du SAGE Estuaire et d’ores et déjà pour cibler les actions prioritaires pour sa mise en oeuvre. Ce travail devra par ailleurs déboucher sur la création de sous-outils comme une plateforme de ressources (métadonnées et documents) des sciences environnementales de l’Estuaire de la Gironde qui permettra de créer un lien fort entre l’ensemble des acteurs de l’eau et de développer un outil d’aide à la décision dans le cadre du SAGE.

La finalité de la présente démarche est d’inscrire la dynamique dans la durée, afin que le travail conduit soit évolutif et pérenne, permettant aux scientifiques et experts de mutualiser et échanger durablement sur leurs travaux, et aux gestionnaires d’axer leurs actions sur les enjeux prioritaires. L’orientation des travaux de recherche au regard des besoins de l’environnement pourra alors être optimisée.

La mise en oeuvre de ce projet nécessite du personnel d’animation. La réactualisation du livre blanc et la compilation de la connaissance s’inscrit sur une durée estimée de deux ans. Dans la suite du présent document, les grandes missions du poste d’animateur envisagé pour la première année sont décrites.

Figure dans les rubriques
Projets soutenus


HAUT