Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

UR LER Arcachon & Department BE Nantes / IFREMER

UR LER Arcachon & Department BE Nantes / IFREMER

Les activités de l’IFREMER sont centrées sur le milieu marin. La recherche fondamentale est menée selon une approche écosystémique et vise à développer une expertise nationale et internationale de l’évaluation des risques chimiques et de la surveillance de la contamination. L'expertise du Laboratoire de «l'Environnement et des Ressources aquatiques » (LER) et du département de recherche « Biogéochimie et écotoxicologie » (BE) allie une bonne connaissance de l’environnement local à l’expertise de partenaires scientifiques régionaux ayant une expérience au niveau national et international. Ensemble, nous étudions les effets comportementaux et biologiques des contaminants dans les milieux côtiers et les estuaires. L’étude biogéochimique des métaux et des contaminants organiques consiste à déterminer les stocks, les flux et la spéciation, puis à réaliser une modélisation numérique. Ces activités sont notamment basées sur une expertise acquise en étudiant la bioaccumulation des PCB et des PBDE dans les poissons benthiques des eaux de l'Atlantique et de la Manche (approches complémentaires impliquant des expériences in situ, en mésocosmes et de modélisation). La biogéochimie des métaux à l’état de traces est également étudiée pour décrire les impacts de la concentration et de la spéciation sur la croissance et la biodiversité du phytoplancton. Les études écotoxicologiques sont axées sur le continuum estuarien. Le département BE travaille en collaboration avec le LPTC de Bordeaux, un groupe international de recherche (EXECO) reconnu par IFREMER-CNRS-INRA. L’étude des effets biologiques, réalisée à l’aide de biomarqueurs et d’essais biologiques, porte sur les différents niveaux trophiques du biote marin (du phytoplancton aux poissons). Les effets génotoxiques et transgénérationnels spécifiques des pesticides et des HAP sont évalués en fonction des perturbations physiologiques observées au cours des différents cycles de vie. Les effets conjugués de facteurs chimiques et environnementaux sont pris en compte dans une approche multidisciplinaire afin de comprendre et d'évaluer le fonctionnement des écosystèmes. Cette approche est complétée par les principales conclusions sur la production primaire (phytoplancton et zostères) et la modélisation hydro-sédimentaire du LER d’Arcachon. Le LER est impliqué au niveau local dans la compréhension des processus et dans l’élaboration d’outils d'observation permettant de surveiller et de prévoir la qualité de l'eau dans des zones se trouvant en interaction avec les activités humaines. Cette approche prévoit une intégration avec les Sciences humaines et sociales en vue de développer des outils de décision pour la gestion de la zone côtière, en réponse à la mise en œuvre de la directive-cadre sur l’eau (DCE) et de la directive-cadre « Stratégie pour le milieu marin » (DCSMM).

Contribution au  LabEx

L’IFREMER contribuera au LabEx à l’animation de la recherche sur les écosystèmes marins et travaillera en collaboration avec l’université de Bordeaux 1 sur le développement de méthodes d’évaluation, de surveillance et de prévision quant à la qualité (chimique et biologique) et à la diversité biologique des différents écosystèmes. En tant qu'organisme national, l’IFREMER étudie l'environnement marin côtier et est en charge de la surveillance des contaminants chimiques et de l'évaluation du risque chimique sur les côtes françaises. L’IFREMER garantira au LabEx une connaissance thématique (BE Nantes) sur le comportement et les effets écotoxicologiques des contaminants chimiques dans les zones côtières, et coordonnera la surveillance locale en région Aquitaine (LER Arcachon).

Les activités biogéochimiques consistent à réaliser un inventaire des métaux et des contaminants organiques et à déterminer leurs flux, leurs spéciations ainsi que leurs comportements dans l’écosystème. Les études écotoxicologiques se concentrent sur la génotoxicité et les effets transgénérationnels sur différents niveaux trophiques du biote marin. Les contributions principales de l’IFREMER sont : trente ans d'expertise dans la surveillance nationale des contaminants chimiques, une mise en œuvre de la DCE et de la directive-cadre pour une stratégie marine le long des côtes françaises, et une participation à la stratégie européenne de surveillance OSPAR. Le département BE développe une approche écosystémique originale qui relie les recherches cognitives et pré-normatives. Il étudie les transferts de contaminants dans la chaîne trophique et les effets écotoxicologiques des contaminants chimiques sur le niveau trophique sensible. Il contribue également à la normalisation des indicateurs chimiques et biologiques participant à la surveillance nationale. Pour chaque indicateur, des réponses de fond sont apportées, et des critères d'évaluation pertinents d’un point de vue écologique sont établis et validés pour une utilisation sur le terrain, conformément aux recommandations et aux lignes directrices du Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM) et de l’OSPAR. Le département BE est la branche française des organisations européennes OSPAR et MEDPOL. Il contribue à la sélection des indicateurs biologiques et chimiques utilisés pour la surveillance le long des côtes de l'Atlantique Nord, conformément à la DCSMM.

Télécharger le fichier

 595 Kilo octets
plus d'infos sur UR LER Arcachon & Department BE Nantes / IFREMER
Figure dans les rubriques
Unités partenaires


HAUT