Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

Plateforme participative Quasaprove

La problématique de la contamination des récoltes par les éléments-traces et les mycotoxines, de la persistance des résidus de pesticides dans les sols se pose quel que soit le mode de conduite et le type d’agriculture.

Ainsi, la gestion et la limitation des contaminations représentent un enjeu fort pour les professionnels agricoles afin de produire des récoltes saines. L’ACTA à travers le RMT Quasaprove (Réseau Mixte Technologique QUAlité SAnitaire des PROductions VEgétales de grande culture), participe à la compréhension des niveaux de contamination des grandes cultures depuis 2011, grâce aux projets Multi-Contamination (2011–2014) et Quasagro (2015–2018) qui font intervenir le réseau national de parcelles (QUASAPROVE) regroupant des unités INRA, des instituts techniques (ARVALIS - Institut du Végétal, Terres Inovia, ITAB) ainsi que plusieurs lycées agricoles. Face à la mobilisation et l’intérêt des établissements scolaires pour ces projets, l’ACTA et l’UMR ISPA (INRA-Bordeaux Sciences Agro) ont décidé de mettre en place une plateforme participative en ligne à destination des élèves et des enseignants.

Lien vers la plateforme : http://quasaprove.inra.fr

Cette plateforme a pour but de sensibiliser et informer sur les thématiques de contamination via l’élaboration de fiches thématiques et de documents supports sur les contaminants et la mise à disposition d’une bibliothèque de documents pour les enseignants. Elle a également pour but de bâtir un suivi expérimental dans les établissements des enseignants intéressés (lycées et BTS). Les étudiants pourront ainsi envoyer, via cette plateforme, des informations sur le suivi  de la parcelle mise en culture (observations, photos, comptages, suivi phénologique, itinéraire de culture…), puis transmettre aux chercheurs des échantillons qui seront analysés pour leur composition en contaminants (éléments traces, mycotoxines ou pesticides), les analyses étant ensuite renvoyées au lycée participant au projet et replacées dans un contexte plus large (base de données existante sur la totalité du réseau).
Cette plateforme d’échange permet de diffuser les résultats scientifiques, de réaliser de l’enseignement participatif à destination des jeunes apprenants mais aussi des agriculteurs,.Elle permet aussi aux chercheurs de collecter de nouvelles données sur tout le territoire.

> Projet ingénieur transfert mené entre ISPA et l'Association de coordination technique agricole (ACTA)

Ingénieur transfert : Emma Vivien

Figure dans les rubriques
2017


HAUT