Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

AEROLANDES

Les aérosols organiques secondaires (AOS) ont reçu depuis une vingtaine d’années une attention considérable du fait de leur impact tant sur la qualité de l’air que sur le changement climatique. Cependant, les connaissances actuelles sur la nature et les flux d’émissions des composés organiques volatils biogéniques (COVB), précurseurs de la formation d’AOS et leur réactivité atmosphérique demeurent parcellaires. Ces questions sont à l’heure actuelle une des priorités au niveau international dans le domaine des sciences atmosphériques.

Une fois émis dans l’atmosphère, les COVB sont impliqués dans des réactions chimiques conduisant à la formation d’espèces secondaires gazeuses comme l’ozone, dont l’impact sanitaire n’est plus à démontrer, et d’aérosols organiques secondaires (AOS). Au cours de ces processus complexes, la formation d’AOS n’est pas directement proportionnelle aux émissions de leurs précurseurs. Par conséquent, les AOS ne peuvent, par définition, pas être réglementés et les actions à mener pour limiter leurs concentrations dans l’atmosphère sont loin d’être directes ou évidentes.

Dans ce projet, les chercheurs étudient la forêt des Landes, immense massif forestier bénéficiant d’une image extrêmement positive aux yeux du grand public et des acteurs économiques régionaux et considéré comme ayant un impact positif sur l’environnement, la qualité de l’air et le changement climatique.

Dans ce contexte, il devient indispensable et urgent de favoriser, pour la première fois en territoire aquitain, le transfert des connaissances scientifiques sur la formation d’AOS en forêt des Landes, leurs traduction et valorisation en termes d’outils d’aide à la décision destinés aux acteurs de la qualité de l’air tels qu’ATMO-Nouvelle Aquitaine. Réciproquement, le partenariat concrétisé entre EPOC et ATMO-Nouvelle Aquitaine dans le cadre de ce projet permet le soutien logistique et matériel de cet acteur régional à la recherche.

> Projet transfert porté par Emilie Perraudin mené en partenariat avec Atmo Nouvelle-Aquitaine.

Figure dans les rubriques
Projets soutenus


HAUT