Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Offre de Post-Doc - Hydro-géochimie tourbières - ISTO Orléans

le 02 octobre 2015

Dans le cadre du Labex VOLTAIRE (VOLatils – Terre, Atmosphère et Interactions Ressources et Environnement, Université d’Orléans), l’ISTO (Institut des Sciences de la Terre d’Orléans, recrute un post-doctorant pour travailler dans une équipe interdisciplinaire sur les relations entre fonctionnement hydrologique et cycle du carbone (C) à l’échelle de l’écosystème tourbière. 

Pour en savoir plus et télécharger la fiche de poste, cliquez sur "lire la suite".

Le postdoc travaillera notamment sur la tourbière de La Guette (Sologne, France) dont le fonctionnement hydrologique a été restauré en 2014 dans le cadre du projet CARBIODIV « Effets de la restauration hydrologique sur le bilan de C (dissous et gazeux) et l’évolution de la biodiversité dans la tourbière de La Guette » (financement région Centre, FEDER et CG-18).

L'objectif du postdoctorat est d'identifier les mécanismes prépondérants qui contrôlent les flux de carbone organique dissous COD (et particulaire COP) à la sortie de la tourbière. Les principaux mécanismes de production de COD seront identifiés par la recherche de corrélation entre la variabilité spatiale du COD dans la tourbière et le type de végétation, les propriétés du sol ou la température par exemple. Ce travail a pour but de proposer un modèle conceptuel de production du COD. Le modèle utilisera les chroniques météorologiques, les données acquises précédemment et un modèle hydrologique existant. La validation du modèle passera par sa capacité à reproduire la chronique de flux de C observée à la sortie de la tourbière.

L'approche consistera notamment en un échantillonnage mensuel des eaux dans des placettes (déjà mis en place) et à l'exutoire du système pour analyser les concentrations en  C au laboratoire et la qualité de la matière organique dissoute (SUVA, Fluorescence 3D). Le protocole analytique concernant le COP est à mettre en place. L'estimation des flux annuels sera réalisée grâce au suivi du débit à l'exutoire. Les calculs de flux seront consolidés par le suivi de la fluorescence naturelle de l'eau de la tourbière.

Il sera enfin attendu du post-doct de soumettre au moins un article sur les résultats de ses travaux dans une revue internationale à comité de lecture.

- Le(la) candidat(e) doit être titulaire d'un doctorat (ou d’un diplôme d’ingénieur) sciences environnementales, en hydrologie/hydro-géochimie.

- Salaire brut mensuel : 2500€

Procédure de candidature et contact :

Le dossier de candidature devra être envoyé à Fatima Laggoun (fatima.laggoun@univ-orleans.fr).

Le dossier devra comporter une lettre de motivation, un curriculum vitae, 2 copies de publications les plus significatifs et les noms et contacts de 2 référents.

Date limite de candidature : 2 octobre 2015

Date de début de contrat : début novembre 2015


Dernière mise à jour jeudi 10 septembre 2015


HAUT