Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Gouvernance

Principes fondamentaux de la gouvernance et principes de gestion

La gouvernance devra refléter l'objectif global des partenaires, à savoir, mettre en œuvre une collaboration constructive, promouvoir une croissance rapide au cours des trois prochaines années et respecter une stratégie commune sur le long terme. Elle devra s’organiser autour des objectifs suivants :

  • Etre flexible, professionnelle et réactive ;
  • Garantir l’intégration des projets du LabEx dans son environnement scientifique et stratégique sur le plan local, national et international, sans générer de niveau hiérarchique supplémentaire, et en se conformant à la stratégie et aux prérogatives des partenaires et des organismes de référence ;
  • Etablir un suivi rigoureux de l’utilisation des ressources (financiaires, humaines, plate-formes, etc.) et de la réalisation des objectifs du LabEx ;
  • Promouvoir une communication efficace entre les partenaires du LabEx.

Dans le cadre du programme Investissements d’Avenir, l’université de Bordeaux devra coordonner tous les projets soumis par les membres partenaires, et garantir leur cohérence, leur synergie et leur pleine intégration dans la stratégie globale qu’elle aura élaborée. Selon la convention qui régit ce programme, l’université de Bordeaux gèrera les fonds attribués par l’ANR pour le développement du LabEx COTE et sera en charge de contrôler, au nom de l’ANR, la bonne utilisation de ces ressources. L’université de Bordeaux est un campus universitaire français de premier plan pour la recherche et la formation, comprenant quatre facultés, deux écoles d’ingénieurs et une école de sciences politiques. Elle compte plus de 5.000 membres du personnel universitaire et environ 60.000 étudiants (dont 3.000 doctorants). Avec un budget annuel de 6 million d’euros, elle est capable de gérer des fonds selon des normes élevées de qualité et d’efficacité.

Structure de la gouvernance

Le LabEx COTE ne sera pas formellement immatriculé en tant que structure juridique mais opèrera en mode projet. Sa gouvernance reflètera donc, en adéquation avec les spécificités de l’Agence Nationale de la Recherche, ce mode de fonctionnement et sera semblable aux gouvernances qui ont été mises en place efficacement par plusieurs Réseaux Thématiques de Recherche Avancée en France (RTRA).

La structure de la gouvernance du LabEx prévoit un conseil d’administration, un conseil scientifique et un comité de pilotage. Les membres de ces conseils représentent les institutions fondatrices du LabEx (Université de Bordeaux, CNRS, IFREMER, INRA, IRSTEA) et les partenaires scientifiques. Les parties prenantes devront approuver un accord de consortium sur le LabEx qui établira ses objectifs et les moyens alloués par les institutions fondatrices pour les atteindre. Cet accord de consortium s’appliquera pour une période donnée (sur la base des modalités de l’accord conclu avec l’ANR pour simplifier) et fera l’objet d’une évaluation annuelle.



HAUT