Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Portraits

Hélène Katz, stagiaire en communication scientifique au LabEx COTEHélène Katz, stagiaire en communication scientifique au LabEx COTE

Arrivée début février 2017 au sein du LabEx COTE pour un stage de six mois, Hélène Katz prend part aux actions de communication, en soutien à Claire Gouny et Adrien Pourtier. Elle aura notamment pour mission l'organisation de l'Ecole d'été internationale.

Adib Ouayjan, doctorant au sein de l’unité BiogecoAdib Ouayjan, doctorant au sein de l’unité Biogeco

Adib est en troisième année de thèse au sein de l'UMR Biogeco dans l'équipe de Génétique et Écologie des Populations (GEP)

Valentin Dupraz, doctorant co-encadré par deux équipes du LabEx COTEValentin Dupraz, doctorant co-encadré par deux équipes du LabEx COTE

Valentin Dupraz est en première année de thèse à l'Ifremer de Nantes et l'UMR EPOC dans le cadre du projet Phytocote

Marion Walbott, doctorante COTE au sein de l’unité BiogecoMarion Walbott, doctorante COTE au sein de l’unité Biogeco

Marion est en première année de thèse dans l'équipe Diversité et Fonctionnement des Communautés au sein de l'UMR Biogeco.

Nathalie Coquillé, Doctorante co-encadrée par trois équipes du LabEx COTENathalie Coquillé, Doctorante co-encadrée par trois équipes du LabEx COTE

Nathalie a débuté sa thèse en 2013 dans le cadre du projet de recherche IMPACT, sélectionné lors de l'appel à projet de recherche du LabEx COTE 2012.

Arnaud Sallafranque, en stage de fin d’études au LabEx COTEArnaud Sallafranque, en stage de fin d’études au LabEx COTE

Arrivé fin avril au sein du LabEx COTE, pour un stage de 5 mois, Arnaud Sallafranque s’occupe des missions de communication, en soutien de Claire Gouny.

Laure Carassou, chercheuse en écologie intégrative de la chaire d’écologie théorique intégrative du LabEx COTELaure Carassou, chercheuse en écologie intégrative de la chaire d’écologie théorique intégrative du LabEx COTE

Laure vient d’être recrutée par le LabEx COTE en tant que chercheur en écologie intégrative. Elle démarre au 1er octobre 2015 au sein de la chaire d’écologie théorique qui a pour challenge de fournir un cadre conceptuel de l’analyse intégrative des écosystèmes et d’élaborer des approches innovantes qui pourront in fine aider à la décision publique en matière de gestion adaptative.

Christelle Aluome, Ingénieure en bases de données de la chaire d’écologie intégrative du LabEx COTEChristelle Aluome, Ingénieure en bases de données de la chaire d’écologie intégrative du LabEx COTE

Ingénieure d’étude en bio-informatique, Christelle Aluome a rejoint le projet LabEx COTE en novembre 2013 dans le cadre de la création de la chaire d’écologie intégrative.  Son rôle ? La mise en place d’une plate-forme regroupant toutes les métadonnées [1] liées aux données récoltées par les unités partenaires du LabEx. Une mission rendue essentielle par l’arrivée des chercheurs de la chaire le 1er octobre 2015.

Frédéric Barraquand, chercheur de la chaire d’écologie théorique intégrative du LabEx COTEFrédéric Barraquand, chercheur de la chaire d’écologie théorique intégrative du LabEx COTE

Frédéric vient d’être recruté par le LabEx COTE en tant que chercheur en écologie évolutive. Il démarrera au 1er octobre 2015 au sein de la chaire d’écologie théorique intégrative qui a pour challenge de fournir un cadre conceptuel de l’analyse intégrative des écosystèmes et d’élaborer des approches innovantes qui pourront in fine aider à la décision publique en matière de gestion adaptative.

Coralie Picoche, Ingénieure en calcul scientifique de la chaire d’écologie intégrative du LabEx COTECoralie Picoche, Ingénieure en calcul scientifique de la chaire d’écologie intégrative du LabEx COTE

Coralie est depuis début septembre 2015 l’une des deux ingénieurs de la chaire d’écologie intégrative du LabEx COTE. Son rôle ? Etre à l’écoute des besoins techniques des chercheurs et travailler sur des modèles les plus intégratifs possibles entre les différents écosystèmes et compartiments étudiés.

Maximilien Larter, doctorant au sein de l’UMR BioGeCo [1], bénéficiaire d’une bourse de mobilité COTEMaximilien Larter, doctorant au sein de l’UMR BioGeCo [1], bénéficiaire d’une bourse de mobilité COTE

Maximilien étudie l’histoire évolutive des conifères et leur résistance à la cavitation, phénomène se produisant en cas de sécheresse et se caractérisant par l’apparition de bulles d’air dans les vaisseaux (xylème), pouvant aboutir à la mort de l’arbre. Il utilise différents modèles évolutifs et essaie de formaliser la vitesse à laquelle certains groupes à l’intérieur de conifères ont évolué en matière de résistance à la sécheresse. Une bourse de mobilité du LabEx COTE lui a permis de monter une campagne de terrain en Australie, décisive pour sa thèse.

Sophie Tomaz, doctorante au sein de l’UMR Epoc, bénéficiaire d’une bourse de mobilité COTESophie Tomaz, doctorante au sein de l’UMR Epoc, bénéficiaire d’une bourse de mobilité COTE

Sophie est en troisième année de thèse au sein de l’équipe LPTC [1] de l’UMR Epoc. Son domaine ? La chimie atmosphérique et l’étude des réactions secondaires des HAP [2] et de leurs produits d’oxydation dans l’atmosphère. Sa thèse a récemment pris une tournure internationale suite à sa mobilité de deux mois aux Etats-Unis, rendue possible grâce à l’obtention d’une bourse du LabEx COTE.

Jérémy Lobry, ingénieur de recherche – Irstea BordeauxJérémy Lobry, ingénieur de recherche – Irstea Bordeaux

Jérémy est ingénieur de recherche au sein de l’unité « Ecosystèmes Aquatiques et Changements globaux » (EABX) d’Irstea Bordeaux. Il dirige l’équipe « Fonctionnement des Ecosystèmes Estuariens » qui s’intéresse à l’état écologique des estuaires en étudiant leur biodiversité et le fonctionnement de leurs réseaux trophiques. Son outil : les modèles mathématiques, sa cible : les communautés de poissons. Très actif au sein du LabEx COTE, il fait partie du groupe animation scientifique et participe au projet de recherche MOMBASAR (LabEx COTE, AAP 2013).

Loris Deirmendjian, doctorant COTE au sein de l’unité EpocLoris Deirmendjian, doctorant COTE au sein de l’unité Epoc

Doctorant au parcours atypique, Loris réalise ses travaux de recherche dans le cadre du projet CNP Leyre, financé par le LabEx COTE. Ce projet rassemble les unités de recherche Epoc et Ispa, et vise à étudier les comportements du carbone, de l’azote et du phosphore (CNP) à travers l’une des interfaces la moins bien documentées sur les bassins versants : la zone de transition sol-nappe-rivière. Son rôle dans le projet a été en premier lieu de déterminer un réseau de 30 stations d'échantillonnages représentatif de la diversité du bassin versant de la Leyre. Ces stations seront échantillonnées mensuellement pendant 2 ans, et les analyses qui en découleront permettront à terme de répondre aux objectifs du projet.

Hugues Bijoux, ingénieur en transfert et valorisation, une fonction à l’interface entre acteurs de la recherche et du monde socio-économiqueHugues Bijoux, ingénieur en transfert et valorisation, une fonction à l’interface entre acteurs de la recherche et du monde socio-économique

Transmettre les connaissances scientifiques disponibles sur la contamination en HAP [1] du bassin d’Arcachon, tel est l’objectif de la mission d’Hugues Bijoux entre l’unité de recherche EPOC [2], le laboratoire LER [3] d’Ifremer [4] Arcachon, l'Agence de l'Eau Adour-Garonne et des acteurs socio-économiques du bassin : le SIBA [5] et le CRC [6]. Intitulé du projet : « Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques dans les eaux du Bassin d’Arcachon – synthèse des données disponibles et bilan des sources ». Un nouveau défi galvanisant !

Thomas Fort, doctorant COTE au sein de l’unité BioGeCoThomas Fort, doctorant COTE au sein de l’unité BioGeCo

En thèse dans le cadre du projet de recherche FLUX.com, financé par le LabEx COTE et qui rassemble des équipes des unités de recherche BioGeCo [1], SAVE [2] et ISPA [3], Thomas Fort est un doctorant épanoui en quête d’ouverture.

Crédit LabEx COTEAdrien Pourtier, Manager de projet du LabEx COTE

Adrien Pourtier est le manager de projet du LabEx COTE. Ses missions : animer la réalisation des objectifs fixés par le projet en coordonnant l’ensemble des activités et des moyens, humains et financiers. Il travaillera à l’interface entre les instances dirigeantes du projet, les unités impliquées, et la cellule IdEx[1] de l’Université de Bordeaux. [1] Initiative d’Excellence

Crédit LabEx COTEJulien Dumercq, chargé de mission LabEx COTE

Arrivé au sein du LabEx COTE mi-février 2014, Julien Dumercq s’attelle, en soutien à Claire Gouny, aux actions de formation et de communication. Il aura notamment pour mission l’organisation de l’Ecole d’été internationale.

Richard Ortega, Directeur de recherche CNRS et co-responsable de l’équipe IPCV de l’UMR CENBG (CNRS, Université Bordeaux 1)Richard Ortega, Directeur de recherche CNRS et co-responsable de l’équipe IPCV de l’UMR CENBG (CNRS, Université Bordeaux 1)

Chimiste de formation, Richard Ortega est directeur de recherche CNRS dans l’UMR CENBG. Depuis 2011, il est co-responsable de l’équipe IPCV qui développe des méthodes d’analyse, d’imagerie et d’irradiation en utilisant l’accélérateur de particule de la plateforme AIFIRA[1]. Ces travaux d’imagerie et d’irradiation ont principalement pour but de trouver des applications biologiques ou environnementales.  Un axe de recherche qui a conduit l’équipe IPCV à devenir partenaire du projet « LabEx COTE ». [1] Applications Interdisciplinaires de Faisceaux d'lons en Région Aquitaine

Crédit : ISVVJean-Philippe Roby, enseignant-chercheur à Bordeaux Sciences Agro, dans l’UMR EGFV, et membre du groupe « transfert » du LabEx COTE

Ingénieur de formation, Jean-Philippe Roby est enseignant-chercheur à Bordeaux Sciences Agro. Il travaille plus particulièrement sur l’écophysiologie et la notion de terroir appliquées à la vigne dans l’UMR EGFV[1] et, depuis 3 ans, il a pris en charge la direction du Service de Transfert Technologique et de Valorisation de l’ISVV[2]. Cette double compétence l’a donc amené à faire partie du groupe de travail « transfert » du LabEx COTE. [1] Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne (UMR 1287 Inra, Bordeaux Sciences Agro, Université Bordeaux 1, Université Bordeaux Segalen), EGFV joue un rôle structurant dans l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (Université de Bordeaux) [2] Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (Université de Bordeaux)

Crédit : Irstea - Alain DutartreSoizic Morin, chargée de recherche à Irstea, animatrice scientifique du LabEx COTE

Soizic Morin, chargée de recherche à Irstea[1], étudie les diatomées. Ces microalgues unicellulaires, présentes en quantité importante dans tous les milieux aquatiques, sont à la base des réseaux trophiques. « Il existe de nombreuses espèces de diatomées qui ont des préférences écologiques différentes. Leur étude permet d’avoir une évaluation assez sensible de l’état de santé de l’écosystème. Je travaille sur les impacts toxiques des contaminants au sens large, par exemple les pesticides ou les métaux, sur les différentes espèces de diatomées. Je recherche des marqueurs spécifiques, appelés biomarqueurs, des contaminations toxiques. » [1] Dans l’équipe CARMA de l’unité REBX, http://www.irstea.fr/la-recherche/unites-de-recherche/rebx/equipe-carma

Crédit : IrsteaChantal Gardes, Responsable de l’Information Scientifique et Technique et de la Communication, Centre Irstea de Bordeaux

Après un IUT en Sciences de l’Information et de la Communication, Chantal Gardes rentre au Centre Irstea de Bordeaux (alors connu sous le nom de CTGREF Bordeaux). « J’ai d’abord fait un remplacement de congé maternité tout en continuant mon cursus universitaire et cela a payé ! J’ai ensuite été recrutée comme vacataire pour monter le service de documentation de l’une des unités du centre et je suis devenue, quelques années plus tard, Responsable de l’Information Scientifique et Technique (IST) du centre de Bordeaux. » L’IST à Irstea est un dispositif d’appui aux chercheurs et ingénieurs, au service de la stratégie de l'établissement, animé par un service central et 9 centres de ressources en région. Dans ces centres, les documentalistes assurent un service de proximité et travaillent aussi en réseau.

Crédit : LabEx COTEPierre Labadie, Chargé de recherche CNRS dans l'UMR EPOC, Animateur scientifique du LabEx COTE

Pierre Labadie est chimiste. Il s’intéresse aux POPs (polluants organiques persistants), des molécules de synthèses, introduites par l’Homme, dont on connait parfois mal l’écodynamique. « Ces composés organiques sont très persistants, on en trouve jusque dans l’Arctique alors qu’il n’y a pas de source de contamination là-bas.  Les processus auxquels nous nous intéressons à l’échelle locale ou régionale contribuent à mieux comprendre leur dynamique globale. »

Crédit : LabEx COTEClaire Gouny, Manager Transfert, Valorisation et Communication du LabEx COTE

CLaire Gouny est la Manager transfert, valorisation et communication du LabEx. Après un cursus universitaire à Bordeaux 1 (licence Sciences de la terre et de la mer et master Anthropologie biologique, paléoanthropologie et préhistoire), Claire est plus dans son élément en parlant de science qu’en en faisant ! Un master spécialisé dans la médiation des sciences plus tard, la voilà chargée de communication scientifique.

Fête de la science 2012

Le Circuit scientifique bordelais fête ses 15 ans ! Plusieurs unités partenaires du LabEx COTE ouvrent leurs portes au public du 8 au 12 octobre 2012. Pour en savoir plus et consulter le programme, cliquez ici !

[ Lire la suite ]Partager sur


HAUT