Université de Bordeaux
LabEx COTECluster of Excellence
Cluster of excellence

Chantal Gardes, Responsable de l’Information Scientifique et Technique et de la Communication, Centre Irstea de Bordeaux

Crédit : Irstea

Après un IUT en Sciences de l’Information et de la Communication, Chantal Gardes rentre au Centre Irstea de Bordeaux (alors connu sous le nom de CTGREF Bordeaux). « J’ai d’abord fait un remplacement de congé maternité tout en continuant mon cursus universitaire et cela a payé ! J’ai ensuite été recrutée comme vacataire pour monter le service de documentation de l’une des unités du centre et je suis devenue, quelques années plus tard, Responsable de l’Information Scientifique et Technique (IST) du centre de Bordeaux. » L’IST à Irstea est un dispositif d’appui aux chercheurs et ingénieurs, au service de la stratégie de l'établissement, animé par un service central et 9 centres de ressources en région. Dans ces centres, les documentalistes assurent un service de proximité et travaillent aussi en réseau.

« Pour un chercheur, comment se retrouver dans le foisonnement d’informations mises à sa disposition ? » En aidant les chercheurs à la fois dans leurs besoins d’informations et de communication, Chantal Gardes leur facilite l’ouverture au monde sans cesse plus complexe qui les environne. Elle collabore également à la mise en place d’une politique de gestion des images (photos, vidéos) pour son établissement.

Au fur et à mesure, ses connaissances des activités des ingénieurs et des chercheurs du centre ont conduit Chantal à prendre en charge les actions de communication envers la communauté scientifique, les médias et le grand public. Organisation de la fête de la science ou d’événements propres à l’Institut comme le récent lâcher d’esturgeons dans la Dordogne, contacts avec la presse, les activités de Chantal Gardes sont variées et concernent toutes les thématiques abordées au centre. Elle est d’ailleurs depuis peu correspondante communication du LabEx COTE pour Irstea. « Mon rôle est d'être à l’interface entre le LabEx et les équipes d’Irstea Bordeaux impliquées. Je communique des informations nous concernant pouvant intéresser toute la communauté du LabEx et réciproquement je transfère les informations du LabEx à nos unités. Même si nous sommes habitués à travailler régulièrement en collaboration avec des équipes extérieures, le mode de fonctionnement du LabEx est nouveau et nous devons donc définir ensemble des voies de communication efficaces pour permettre aux équipes de se connaître, condition sine qua non du bon fonctionnement du projet ».

Figure dans les rubriques
Portraits


HAUT