Evolution, adaptation et gouvernance des écosystèmes continentaux et côtiers 

Syngenta

Valorisation des pratiques et optimisation des aménagements permettant de limiter la présence des phytosanitaires agricoles dans les eaux (UMR EPOC et UR ETBX – Irstea en partenariat avec ENSEGID, le Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon, la société Syngenta et le Groupement de Recherche sur les Cultures et Techniques Agricoles des Sols Forestiers d’Aquitaine (GRCETA-SFA)).

Le SIBA et les acteurs du monde agricole (GRCETA, SYNGENTA), engagés dans des démarches de préservation de la qualité de l’eau sur le territoire, souhaitent pouvoir appréhender concrètement l’influence des pratiques et les possibilités d’aménagement des parcelles, en vue de diminuer la présence des phytosanitaires agricoles dans les cours d’eau et le Bassin d’Arcachon.

Ce projet vise à apporter aux partenaires socio-économiques les connaissances scientifiques permettant de comparer l’influence, sur la présence du S-Métolachlore dans les cours d’eau, de deux itinéraires techniques (herbi-semis et traitement en plein) conduit sur le maïs, la culture dominante du territoire.

D’une manière générale il ne s’agit pas de réaliser une modélisation des transferts d’un contaminant à l’échelle d’un micro-bassin versant mais bien de constater concrètement l’effet des pratiques agricoles sur la présence des molécules dans les cours d’eau et la nappe, afin de pouvoir promouvoir une exploitation respectueuse de la qualité de l’eau et d’élaborer des stratégies de limitation de impacts spécifiques au territoire.

Figure dans les rubriques
2016


HAUT